Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2007

Des collections de toutes sortes

Je suis en train de finir mon poncho au crochet que j'ai commencé l'année dernière. Il ne manque que les finitions. Je me régale. Mais il a fallu « Interdit Internet » pour ce week-end pour reprendre mon travail au crochet.

D'autre part je passe 50heures sur Internet par mois, ce n'est pas énormément. Mais même cela m'empêche de faire beaucoup de chose que je faisais avant.

Tout à l'heure il y avait trois dames au musée. Une locale et deux d'ailleurs. J'aime les visites spontanées comme ça. Je n'attendais personne aujourd'hui. Souvent c'est inattendu. Nous avons bien discuté. En général il y a toujours des échanges. C'est intéressant.

Je ne me suis pas ennuyée ce week-end. Donc finalement aujourd'hui « Interdit Internet » était une bonne chose.

A propos de la semaine prochaine chaque jour il faudra en chercher, au moins, une chose qui est bien. Je vais en collectionner...Cela va changer mon regard sur ce monde.

29/09/2007

Si seulement je savais peindre...

Voici ce que ma soeur m'a raconté au téléphone de Finlande...

L'automne est très avancé. Tous les arbres ont déjà perdu leur feuilles. La terre en est couverte, de feuilles jaunes ou celles de toutes les couleurs d'arc-en-ciel. La nature est morte partout.

Mais, une petite surprise, dans le jardin il reste une très belle chose qui saute aux yeux dans ce cadre triste automnal. Un géranium courageux en pleine fleur rouge. Il se moque des saisons comme si c'était l'été éternel. Il fleurit plus beau que jamais sur la tombe de mon chien Peppi pour nous dire: « ne l'oubliez pas »!

Quand tout est mort dans ce monde, ils reste quelque part une belle fleur pour nous parler...

Bonjour OCTOBRE!

J'aime bien venir ici dans mon blog. Mais c'est la fin du mois et j 'ai presque consommé mes 50 heures sur Internet (à bas débit, 15euros). Il vaut mieux pas trop dépasser son abonnement, sinon ça coûte cher chez Orange. Je vais m'ennuyer ce week-end...

D'autre part j'aurai plus de temps pour faire d'autre chose. J'ai sorti mon travail au crochet. Voilà quelque chose de très passionnant, mais j'en ai perdu l'habitude à cause de l'ordinateur qui prend tout mon temps. C'est trop captivant.

L'hiver s'annonce. Les derniers jours la temperature a beaucoup baissé. C'est automnal. La nuit il fait à peu près 11°C et dans l'après-midi 21°C. 20°C, voilà la temperature moyenne en été en Finlande! Je suis devenue frileuse ici. Il faut commencer à se mieux couvrir. Plus de vêtements d'été.

Dans mon pays la grippe est déjà arrivée. Et elle est virulente. Ma soeur a perdu sa voix et elle a encore du mal à parler trois semaines après. Ses cordes vocales sont gonflées et enflammées. Heureusement elle est allée voir le medecin finalement. Les derniers temps nous n'avons pas pu beaucoup parler au téléphone. Mais pour moi c'est toujours seulement le téléphone fixe. Je n'ai pas de portable. Tant mieux, une facture de moins.

Il y en a des factures ce mois- ci: une taxe foncière, l'éléctricité, l'eau, Micro Hebdo. Mais ce n'est pas nouveau. L'automne vient toujours avec les même factures. Une fois payé, on a l'esprit tranquille. Il ne faut pas s'en faire trop, des factures. Sinon, c'est le stress. Voilà notre principe dans l'association des doigts de fée. Un petit budget avec de petits frais. Et on peut avancer quand-même.

25/09/2007

Un cheval vaut bien deux voyages

Aujourd'hui j'avais une commission à faire à Vézénobres. C'est un petit village perché, pas loin d'Alès-en-Cévennes. Je ne suis jamais montée là-haut. Quelle surprise! J'ai découvert un des villages médiévaux les plus beaux au monde. Je me suis émerveillée. En hauteur, on avait une très belle vue partout. J'avais presque le vertige. Cela montait tellement que je préférais laisser ma voiture en bas sur le parking.

Donc je suis montée à pied dans le centre du village. En marchant j'ai vu un magasin. Une poterie. Mais dedans j'ai remarqué un très vieux petit cheval à roulettes. En papier maché ou en carton. Qu'il était joli! Le magasin était fermé. Mais il y avait un numéro de téléphone que j'ai noté.

Plus tard j'y ai téléphoné pour me renseigner sur les horaires. On a pris un rendez-vous. Donc j'ai dû faire un autre voyage en voiture pour acheter le cheval. Tant pis. Il en faut, des animaux, pour le musée. C'est comme ça que ma collection s'enrichit petit à petit. Pièce par pièce. Partout. Avec le temps. Au début en 2000 j'ai appris qu'une petite collection ne valait pas grand-chose.

Ce n'est pas toujours moi qui cherche de vieux jouets, mais c'est eux qui viennent à moi n'importe où...J'en trouve « sur ma route ». Même à l'auto-école où j'étais l'année dernière. Son propriétaire m'a vendu deux grandes poupées. Elles ont eu pas mal de succès en plus.

"Pierre par pierre, un château des rêves se construit..."

24/09/2007

Plus de migraine!

Hier j'avais la migraine et le cafard de dimanche après-midi.

Puis la porte a sonné. Il y avait un couple qui venait visiter le musée...et après il y avait une famille belge, dont monsieur était vice-président de l'association du musée du jouet de Bruxelles. Ils ont acheté une maison dans un village à côté.

Le musée à Bruxelles est un grand musée. Mais ils étaient quand-même contents ici, même si c'était petit, le mien. Sur le site http://myoldbear.free.fr on peut trouver un lien vers leur site web. Le voici aussi: http://www.museedujouet.be/fr/homefr.html

Voilà une visite d'un expert, donc j'ai pu me renseigner. Dater et trouver l'origine de vieux objets, ce n'est pas toujours facile.

C'était une famille de trois générations. Il y avait deux garçons, un petit et un autre plus grand. Le dernier, qui n'avait que trois ans et demi, n'était pas timide. Il parlait beaucoup et il était très enthousiaste déjà en rentrant au musée...Les enfants sont de bons observateurs et ils voient tout. Leur commentaires m'ont fait rire encore ce matin en allant travailler à Nîmes.

Il était intéressant de parler et de partager des expériences. J'aime les visiteurs qui ne sont pas pressés. 

Quand ils sont partis, j'ai remarqué que ma migraine et mon cafard étaient disparus. - Voilà une bonne bouffée d'oxygène d'un autre monde.

21/09/2007

Jamais seul au monde

Il ne reste qu'à peu près 5 semaines de travail dans l'association à Nîmes. Bientôt une mission sera accomplie.

Notre équipe est un peu plus petite qu'au début au mois de novembre l'année dernière. Nous voilà toujours sur la même barque. Nous qui viennent de tous les horizons. Hier nous avons parlé des réligions. Parmi nous il y a des catholiques, un musulman, un bouddhiste, une protestante et quelques-uns sans aucune confession. Nous avons une vision du monde différente comme la nuit et le jour. Et les valeurs. On ne les partage pas avec tout le monde.

Nous avons fait la traversée ensemble par tous les temps, mais notre barque n'a pas coulé. Elle doit être assez solide pour nous ramener jusqu'au port.

Malgré toutes les grandes différences il y a quelque chose qui nous unifie... Je crois que je garderai un bon souvenir.

Quelquefois je me sens un peu perdue dans ce monde étrange. Alors je pense à une personne avec laquelle je partage tout depuis toujours. La voici sur cette photo avec moi en 1967-68. Je me retrouve en elle.

medium_keinukuva2.jpg

19/09/2007

Noël éternel au musée des poupées et nounours

medium_nallekoulu3.JPGLa Poste m'a apporté un colis aujourd'hui. J'aime bien les surprises comme ça. Même si c'est moi qui était derrière tout...

Noël est seulement une fois par an. Mais quelquefois il paraît qu'il pourrait être éternel. La bonne volonté est au rendez-vous et les cadeaux qui tombent du ciel. Il y en a, de la bonne volonté, dans ce monde, mais il en manque aussi. Qu'il fait froid ici, même en plein soleil, si on n'en trouve plus!

Dans le colis j'ai trouvé une classe d'école des 8 nounours en miniature. Peut-être des années 30. Elle vient d'Allemagne. Je n'en ai jamais vu avant. Seulement dans un livre.

Voilà ce que je viens d'acheter sur Internet pour ma collection. Mais c'est un cadeau quand-même, je pense. Comme toutes les bonnes choses dans la vie. Voilà de quoi être reconnaissant. - Même les choses qui sont moins bonnes, elles nous ont été données pas pour rien.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Les unes sont plus riches et les autres plus pauvres. Mais Noël est toujours le bienvenu.