Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2008

Un petit miracle quotidien

Me voilà sur Internet. Mon fournisseur d'accès n'est pas Orange comme d'habitude, mais Free, Accès libre. Il paraît que si le bas débit ne fonctionne pas chez Orange, il ne fonctionne pas non plus chez Free. J'ai essayé.

J'ai déjà consommé mes 50H de mon abonnement chez Orange, voilà pourquoi je suis chez Free maintenant. Pour dépanner. En plus le mois prochain avant d'avoir mon haut débit chez Orange, ça va prendre au moins 15 jours.  

Je suis contente. J'ai réussi à installer la connection Internet chez Free. Je ne suis pas un esprit technique, donc c'est encourageant. J'ai fait du progrès. En plus grâce à mon ordinateur et grâce à ma voiture, le monde technique a commencé à m'intéresser un petit peu. Cela rend un grand service. C'est sûr.

Il reste une question. France Télécom ne savait pas m'y répondre. Dans son courrier Free m'écrit: l'accès gratuit à Internet, au prix d'une communication téléphonique Internet, facturée par votre opérateur téléphonique local....Je me demande ce que ça veut dire. Il faut se renseigner encore. Si c'est facturé au prix d'une communication téléphonique local normal. C'est cher! Comme si on passait une heure ou plus au téléphone. Dans ce cas là on ne peut plus parler de la gratuité.

Il y a quelque chose de bizarre. Depuis hier je n'ai plus de problèmes avec Internet. 

Voici la réponse que j'ai trouvée sur un forum informatique:

- "Ca veut juste dire "au prix d'une communication téléphonique"... Y'a qqu'un du Marketing qui a du penser qu'ajouter "Internet" derrière ça ferait plus classe et le service juridique a laissé passer... :-D

Partant de là, cette méthode d'accès à Internet n'est pas totalement "gratuite"... Ce qui est "gratuit" c'est l'accès aux infrastructures de Free (fourniture d'un point d'entrée dans le réseau, d'une adresse IP, serveurs DNS, routage, compte mail, hébergement Web, etc.) en passant par une ligne téléphonique classique..."

- Donc je ne surferai pas beaucoup avec Free. Au minimum jusqu'à ce que j'aurai mon haut débit. - Je ne parle jamais longtemps au téléphone, même une demie heure est longtemps pour moi. Chaque seconde est payante. Je préfère aller voir les gens. Sinon les factures sont de mauvaises surprises.

 

26/01/2008

A la recherche de la bonne humeur

Hier j'avais un mauvais jour. Tout allait mal depuis le matin. J'étais de mauvaise humeur. En fait, c'était mon bas débit qui posait des problèmes. - C'était la fin du monde!  And the whole world was upside down!

Aujourd'hui ça va mieux. J'ai réussi à aller sur Internet et j'ai changé d'offre chez Orange.

Il fait très beau et doux pour la saison. Donc, pour profiter du soleil j'ai fait une petite balade en voiture au marché aux puces de Saint Christol. Je sais bien qu'on n'y trouve plus rien, que des choses chinoises, mais j'y suis allée seulement pour m'aérer. En plus mon amie (Nathalie) Natalia y exposait avec sa grande famille. J'aime toujours la voir. On ne s'ennuie pas avec Natalia. Voilà une personne qui s'intéresse à tout.

J'avais raison. Il n'y avait pas beaucoup d'antiquités aux puces. Seulement deux ou trois petits stands, mais rien pour ma collection.

Un peu déçue, j'ai pris la route d'Anduze sur laquelle se trouve un brocanteur. Là -bas je me suis régalée. Ils ont de très  vieilles choses. En plus j'ai vu 3 nounours anciens. Il y en avait un des années 40 qui me regardait. Je n'ai pas pu être très dure. Donc, je lui ai dit: « Est-ce que je dois t'acheter?». Le nounours m'a répondu: « Oui, biensûr, je voudrais t'accompagner ». Pas de problèmes. J'en ai demandé le prix. Le vendeur m'a donné un peu de réduction. En plus j'ai trouvé une affiche d'école ancienne avec son cadre que je cherche depuis un moment. Je suis partie du magasin très heureuse avec un nounours aussi heureux dans mes bras. - Pour lui c'est une nouvelle vie qui commence au musée.

Une fois sortie ce samedi, la bonne humeur était au rendez-vous.

24/01/2008

Mon livre de ce trimestre

51000b606b9ef2348fa72c92e1d1515b.jpg

 

Triomphe de la bicyclette

"Pendant la Seconde Guerre mondiale, sur les Champs-Elysées libres à la circulation, la bicyclette triomphe. Photo Harligue."

 

4fded1add679a2d616280ea5513c36c7.jpg

 


L'ours et les dresseurs

"A Foix, en Ariège, il était une fois, avant qu'il ne disparaissent, des ours qui se laissaient dresser et attendrir par ces montreuses d'ours (1930)."

 

Visages de France, vie quotidienne et coutumes d'autrefois, Collection Roger-Viollet, Edition France Loisirs, 2007

 

 

Les montreurs d'ours en cartes postales anciennes, Collectionneur&Chineur n:o 27, 2007

« Accompagnés de leur ours, ils sillonnent les routes de France,

bravant les intempéries et dormant souvent à la belle étoile.

Retour sur ce petit métier si particulier, essentiellement ariégeois ».

23/01/2008

Un lien à recommander

http://www.secuser.com/newsletters/index.htm

Pour ne recevoir que les alertes virus et autres menaces imminentes majeures, choisissez Secuser Alerte. Pour ne recevoir que les avis de sécurité concernant les failles logicielles majeures, choisissez Secuser Securite.

Jusqu'à où peut-on aller avec un euro?

Je suis en train de me renseigner sur le haut débit. J'en ai marre des déconnections sans arrêt de mon bas débit chez Orange depuis l'année 2004. Je ne pourrais pas faire de la pub pour ça! 

Je me suis informée autour de moi sur des fournisseurs d'accès. Cela m'étonne que malgré tout Orange soit populaire. Si le mauvais fonctionnement de mon Internet est la faute au bas débit et pas à Orange, peut-être.

La solution la plus facile c'est de changer d'offre chez Orange. Je suis allée sur leur site web pour voir leur offres. C'est compliqué. Je dois prévoir une demie heure, ou à peu près une dixaine d'euros, d'appels vers les portables internationaux. Dans les conditions on parle seulement des téléphones fixes, mais pas des portables. Donc je devrais le payer en plus. Et à propos de l'installation du haut débit, ils disent que c'est à partir d'un euro. Mais à vrai dire quand on commence à calculer ... avec un euro on ne va pas très loin chez Orange. C'est cher. Je dois y réfléchir encore. Il faut comparer. Dans le dernier numéro de Micro Hebdo j'ai trouvé quelques liens: www.zoneadsl.com; www.abonnement-adsl.biz; www.dslvalley.com; www.adsl-facile.com; www.degrouptest.com

La publicité est presque mensongère. C'est du trompe-l'oeil, je trouve. Je déteste ce monde commercial et agressif. Comme si le seul but de la vie ne serait qu'acheter, qu'acheter et qu'acheter. La consommation. Pour faire tourner l'économie. Mais ça ne suffît pas. On veut toujours davantage. On n'est jamais content.

Je ne suis pas une consommatrice idéale et moderne. Je pense qu'il ne faut pas mal consommer. La surconsommation, les déchets, ça a un prix aussi qui est à payer tôt ou tard.

Il faut "se défendre". Je récupère, je recycle ce qui est récupérable ou recyclable... C'est un geste pour la Nature.

Je profite de bonnes affaires, de vraies. Quelquefois je peux craquer, mais pas très souvent.

J'ai parlé de mon nouveau projet avec un ami. Sa première réaction, c'était du point de vue de l'argent. Combien ça pourrait rapporter? - Je lui ai dit que rien. Je ne le ferais pas pour ça. Donc, pour lui, ce n'était pas très intéressant.

Mes frères savent bien que le musée des poupées et nounours est un gouffre. Ils ne pourraient pas faire pareil. Ils aiment un peu l'argent aussi. Mais la dernière fois que j'étais dans mon pays, mon grand frère m'a dit que tant pis, le musée, c'était une bonne bouffée d'oxygène. C'est déjà bien ça.

Une fois une Isabelle, une Parisienne au marché aux puces à Paris, m'a dit que les Américains ne comptaient pas leur sous. Moi, je les compte toujours, pas seulement à la fin du mois. - Et c'est comme ça que même avec un euro je peux aller loin... Je suis comme ma mère était. Même si elle était d'une autre génération. Celle qui avait connu la pénurie.

22/01/2008

Une écolière éternelle

L'autre jour j'ai traduit en finnois un article sur le Musée des poupées et nounours de Midi Libre Loisirs. C'est ma grande soeur qui m'a dit qu'il fallait le faire pour le rendre disponible avec une version française sur Myoldbear. Je n'étais pas d'accord tout de suite. Je pensais que c'était beaucoup de travail. Le faire oralement mot à mot, ça va, pas de problème. Mais une bonne version en finnois, c'est une autre chose. Oublier les expressions françaises et en trouver les autres en finnois.

Finalement le matin suivant je me suis mise en travail. « 20 fois sur le métier remettez votre ouvrage... » J'ai passé toute la journée à le faire. Encore le matin après j'avais quelques modifications à faire. Sinon, j'étais contente de mon résultat. Je l'ai fait lire par mes soeurs. Elle m'ont dit que ce n'était pas mal, on ne voyait pas que c'était une traduction, mais une version. Voilà ce qui est important. Et il y a un peu d'humour. J'y arrive à me rire de moi-même. Ce n'est pas toujours évident.

J'aime la langue française! Tout a commencé déjà dans mon adolescence comme une grande histoire d'amour. J'ai choisi le français à l'école (l'anglais était obligatoire pour tout le monde) ...Une langue étrangère a ouvert de nouveaux horizons dans un petit monde d'une écolière campagnarde. Voilà une petite flamme dans mon intérieur depuis. Une flamme qui brûle comme elle brûlait les premiers jours il y a plus de trente ans. Il en faut pour traverser toutes les difficultés "sur la route". Le français est une langue très difficile. - Ce n'est pas une passion pour moi, je ne crois pas. C'est constructif, et pas déstructif.

Ici en France je suis toujours entourée des Français. On entend le français partout, en plus, on le voit, on l'écrit, on le parle partout et je dois le parler aussi moi-même avec les autres. Donc me voilà, bien « à l'école comme une écolière devant son pupitre ».

Si j'étais dans mon pays en Finlande, partout je serais entourée des Finlandais. Je n'entendrais, je ne parlerais, je ne liserais et je n'écrirais que le finnois. Ma langue, je la connais déjà. Ce n'est pas très intéressant. Je n'y aurais pas tellement de choses à apprendre tous les jours. Voilà une bonne raison de s'installer à l'étranger.

fde616496d937d1a232a1b3328435f5a.jpg

Mes chers lecteurs!

Ou je me permets de dire: "Mes chers amis"! Merci de votre fidelité.

Ces jours-ci mon blog 'souvenirs' fêtera son deuxième anniversaire. Cela fait deux ans que je passe de bons moments à le tenir, bien entourée.  Actuellement selon les statistiques vous êtes des centaines à suivre mes aventures en France.

Cette année 2008 j'ai un nouveau projet. Mais je ne peux pas encore en parler. Plus tard.

Mon carnet de voyage continue...

A bientôt!