Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2011

Les riches et les pauvres

schack2.jpg

Il y a quelques jours je me suis renseignée sur Google sur Internet avec les mots suivants: Southern - plantation - shack. J'ai mis tous les liens intéressants que j'ai trouvés ici sur mon blog.

Sur la photo en haut ma nouvelle trouvaille, une cabane à esclave. Elle est fabriquée au Sud des Etats-Unis.

Devant sa maison la cueilleuse du coton raconte son histoire.

Ils travaillaient dans une plantation à partir du lever du soleil jusqu'au coucher du soleil... Leur habitation n'était même pas toujours meublée, ils étaient très nombreux à la partager...

Les conditions de travail n'existaient pas. Les travailleurs étaient comme des machines, pas d'êtres humains. http://fr.wikipedia.org/wiki/Abolition_de_l%27esclavage

Voilà un petit bout d'histoire des pionniers américains, surtout celui des afro-américains.

Cela arrivait certainement aussi ailleurs dans les autres pays, surtout dans les colonies. Sans parler de l'origine des esclaves, de leur propre culture où ils n'étaient pas bien traités non plus.

"L'homme est un loup pour l'homme."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_homini_lupus_est

Ils avaient un toit, c'est vrai. Il existe des gens encore plus pauvres. Les sans-abris. La misère, les misérables, dont écrivait Victor Hugo au 19.ème siècle, n'ont pas disparu sur terre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Hugo

Un autre extrême, les riches qui vivent comme les rois et les reines, c'est comme avant. Rien de nouveau sous le soleil.

Je me suis posé la question à propos de cette tragédie de la vie. Dans leur tunnel noir, où ont-ils trouvé un peu de lumière pour y survivre, "ces galériens"?

D'une part, le bonheur n'est pas garanti pour personne, si on est bien ou mal loti. D'autre part, le pauvre peut être plus heureux dans son coeur que le riche.

Les commentaires sont fermés.