Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/12/2012

Combien d'affichettes sur ma route?

Chaque voyage est une bonne occassion de faire de la promotion pour le musée. J'ai toujours des affichettes sur moi.

La première fois j'en ai donné une dans le train Tampere - Humppila en Finlande. Le vol Ryanair n'était pas en retard, donc je n'ai pas raté ma correspondance. Voilà ce qui m'est arrivé l'année dernière.

Les cabines téléphoniques n'existent plus dans mon pays. Pour les personnes sans portable comme moi, c'est difficile. J'aurais dû passer un message à mes soeurs pour qu'elles viennent me chercher à la gare la plus proche à 13 km et non à celle qui est beaucoup plus loin. C'était déjà prévu. Mais pour encore nous simplifier la vie j'ai eu une idée. J'ai demandé à un jeune homme dans le train, si je pouvais passer un coup de fil avec son portable après lui avoir tout expliqué. Pas de problème, dit-il. - Voilà ma première occassion de donner une affichette du musée des poupées et des nounours. Bienvenue au musée dans le Midi en France, je lui ai dit. Dans notre pays froid, voilà quelque chose pour chauffer le coeur.

La deuxième fois, c'était chez mon frère ainé. J'avais trois publicités à distribuer. Mon frère et sa femme étaient contents de voir beaucoup de photos de ma collection. Ils ont dit que les couleurs de ma maison de poupée étaient bonnes. Je n'étais pas grondée, même si j'avais dépensé mes sous. Ils étaient d'accord avec moi, ça vaut le coup, parce que le musée a du succès maintenant. L'argent n'est pas perdu.

La troisième fois, c'était mon autre frère (et sa famille) à qui j'ai donné ma pub. Encore un peu de soutien pour mon association. Donc, nous ne sommes pas seuls.

La quatrième fois j'ai pu présenter le musée à une dame qui avait un stand dans le marché de Noël à Forssa, une ville à une trentaine de kms de chez nous. Elle était très intéressée. Ma grande soeur m'a offert un chien en argile et un sapin moulé dans une cire d'abeille pour ma maison de poupée.

La cinquième fois j'ai pu parler du musée le jour de départ dans le Musée de la Guerre (traduit en français dans un sens général) à Tampere où j'ai laissé un dépliant. J'avais un rendez-vous avec mon amie Erja, membre de mon association avec laquelle on a visité ce musée. Voilà notre amitié depuis 1984 où j'ai déménagé à Helsinki et on a partagé un triplex.

http://www.museokompassi.fi/tampere/tampereen-suojeluskun...

"The Tampere Civil Guard and Lotta Svärd Museum focuses on the first steps of Finland’s independence and the following decades."

"Lottas freed divisions of men to fight at the front by taking care of supporting tasks such as communications, lookout duties, medical and veterinary treatment, air surveillance, operation of searchlights, office duties, provisioning, and canteen duties."

Lotta Svärd = l'association des femmes volontaires ou bénévoles au service de l'Etat avant et pendant la guerre. Une de mes tantes, Mandi, était Lotta.

La sixième fois c'était dans l'avion de retour que j'ai pris à Tampere vers Frankfurt Hahn. J'ai fais connaissance avec une Chinoise, qui avait fait des études en Finlande. En plus, cette étudiante de 20 ans avait fait tous les pays scandinaves. On a bien discuté. Très sympa. Pourquoi pas lui raconter de notre belle région au Sud de la France et du musée des poupées...Il n'y a pas de touristes asiatiques ici dans les Cévennes. Peut-être un jour il y en a. Et ils viennent comme de petites armées.

La septième fois c'était en Allemagne. J'étais dans la gare de Francfort sur le Main où un monsieur vendait de petites voitures miniatures Märklin sur son stand. Voilà une affichette à ne pas oublier de donner à un autre collectionneur.

La huitième fois je l'ai fait juste avant de prendre le train TGV. Un couple allemand sympathique qui ont pris le même train Francfort sur le Main - Avignon.

La neuvième fois c'était dans le train. Un Français qui était assis à côté. Voilà un dessinateur de livres d'enfant, nous avons parlé de Fifi Brindacier...Voilà une bonne situation à ne pas manquer pour faire de la pub.

Me voilà bien arrivée. Le jour suivant la neige a commencé à tomber en Finlande. Toute la circulation était perturbée partout. Mon chemin était bien tracé en avance. Tout s'est bien passé.

Les commentaires sont fermés.