Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2014

"Où sont vos livres?" - "Ce n'est pas un musée pour moi"

kirjat.JPGCliquer sur les photos pour les agrandir.

J'ai fait le ménage dans la bibliothèque du musée. Voilà une bonne occassion de tout ranger un peu différemment.

Une fois tout mis par terre pour faire la poussière sur les étagères, j'ai pensé qu'il y en a maintenant beaucoup et tout n'est pas là. Même si depuis plusieurs années qu'on n'est plus membres dans le club France Loisirs, on en achète moins, très rarement.

Aujourd'hui plus que jamais, je me renseigne sur Internet. Voilà la meilleure bibliothèque du monde, en plus c'est gratuit. Les livres coûtent cher et avant d'en acheter un, je préfère le feuilleter.

Dans un mois, c'est la nouvelle année 2015. Le musée des poupées et des nounours fêtera ses 15 ans. Ces tas de livres me rappellent un souvenir de la première année du musée.

Midi Libre avait publié un article sur le musée, parce que c'était l'inauguration. Après nous avions les visiteurs qui l'avaient lu. Il y en avait une personne du village voisin qui m'a posé une question:"Où sont vos livres?" Elle ne voyait aucun exposé au musée. Parcontre, j'en avais quelques-uns dans ma chambre. Donc, elle a voulu dire qu'il nous manque une chose importante.

A partir de l'année 2000 j'ai mis tous mes sous, sans oublier le soutien familial moral et financier, pour créer et pour faire tourner ce musée, donc le début était modeste.

La création de l'association pour le gérer un an après était une bouffée d'oxygen. Et puis elle s'est agrandie petit à petit. Elle est devenue un cercle des amis. "Un skieur solitaire ne va pas loin", dit-on en Finlande.

kuva2uus.jpg

 

 

Ma première "exposition" des nounours de ma fabrication était à Helsinki en 1995. C'était un petit stand au marché. Je n'en avais qu'une vingtaine ou une trentaine à exposer. Ils portaient tous des habits en tissus provençal. C'était une nouveauté pour moi dans la région. La journée s'est bien passée. Je n'en ai vendu aucun. Mais j'avais beaucoup de contacts et je me suis régalée.

kuva1uus.jpg

Voici les poupées et nounours de ma fabrication depuis 1985 que ma mère m'a envoyés de Finlande dans deux grands cartons au début de l'année 2000. Il manque la photo de quelques jouets anciens. Le fauteuil à bascule de mon grand frère sur la photo est venu avec cette "marmaille".

Voilà de quoi réaliser mon rêve.

Il y a un début à tout. Mais j'ai été critiquée. Je pouvais dire que c'était le musée le plus petit du monde.

D'autres pouvaient commenter, parcontre: "ce n'est pas un musée pour moi", comme mon ami à l'époque. De nos jours il est membre d'honneur dans notre association. Donc, les critiques ne sont pas toujours méchantes. Elles nous font avancer aussi, si elles sont constructives. Mais malheureusement souvent elles sont déstructives. Il ne faudrait pas être différent et sortir de l'ordinaire. Sinon, nous sommes punis. Mais on s'ennuyerait dans ce monde, si nous étions tous pareils. La différence est notre richesse.

Il ne faut pas mépriser les pétits commencements.

A visionner une video du musée maintenant:

http://www.youtube.com/watch?v=SOxbEtNA1p4

Les commentaires sont fermés.