Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/04/2017

Un tour des musées à faire!

Hier j'ai reçu au musée une collectionneuse des poupées et des nounours. Elle a visité tous les Musées du Jouet en France:

livredor27.4.17.jpgCliquer sur la photo pour l'agrandir.

24/04/2017

Mais comment sont-ils arrivés au musée?

nallet24.4.17.JPGLa semaine dernière je suis aller voir "mon coiffeur", mon ami. Chez lui la coupe est gratuite. Sinon, ça me coûterait au moins une vingtaine d'euros chaque fois, à peu près tous les deux mois ou plus souvent. Pendant les années ça ferait beaucoup.

J'ai quatre coiffeurs, mes soeurs et mes deux amis. En été ce sont mes soeurs qui me coupe les cheveux et en hiver actuellement mon ami.

Une fois 20 euros économisés, les voilà consommés sur la photo.

Ma collection des poupées et des nounours est comme une grande tirelire. Les économies faites, plus ou moins, depuis des années dans la vie quotidienne sont investies dans la vie d'autrefois. Mon coup de coeur.

Elle n'est pas belle, la vie, quand on a "des fleurs" à cueillir sur la route.

Les voilà les derniers arrivés tout en rose. Ces oursons ont été bien aimés par leurs propriétaires. Tant pis s'il manque un oeuil, ou si les oreilles ou le museau sont un peu abîmés. C'est l'amour qui compte. Il y en a eu beaucoup et il y en aura toujours au musée!

Mais d'où viennent-ils, ces jouets? Ils ont une histoire à raconter des années 40-50? Donc, après la guerre...

23/04/2017

A propos de la mode

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/27/Fashi...

Fashions.jpgCliquer sur la photo pour l'agrandir.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Crinoline

http://www.vam.ac.uk/content/articles/c/corsets-and-crino...

 

22/04/2017

Un épouvantail ou une princesse

barjachabits.JPGpuunukke5.JPGperlesenivoire.jpgroberouge1.JPGhelminukke.jpgVoilà ma trouvaille à la brocante de Barjac ce printemps.

J'ai vu tout de suite sa tête en bois du 19ème (1850-60). C'est rare. Je suis fascinée par ces poupées très anciennes.

J'ai demandé le prix. La vendeuse n'aimait pas cette poupée, elle m'a dit qu'elle est méchante. C'est vrai, ici en France on ne voit pas souvent les poupées en bois, en porcelaine, elles  ont plus de succès. Tant mieux pour moi, j'ai eu une bonne réduction. A 100€ c'est une affaire!

Si sa veillesse choquait la vendeuse, c'est sa robe, qui me choquait! Elle m'a fait penser à un épouvantail.

Une fois rentrée j'ai cherché mes anciennes dentelles au fuseau et la soie que ma soeur m'avait donnée, voilà comment faire une nouvelle robe d'époque.

J'ai enlevé les habits et le chapeau de la poupée. J'ai trouvé un corps en cuir de la poupée de mode avec sa taille fine et la tête avec sa coiffure sculptée.

Mais en quelle matière sont son collier de perles et son bracelet? - J'ai appris qu'ils sont en ivoire!

D'un coup de baguette magique  cet ancien épouvantail est devenu princesse au musée.

En bas la photo de sa nouvelle tenue que je lui ai fabriquée.

A chaque personne son point de vue. Nous avons mille façons de voir les choses. L'inconnu n'est pas toujours méchant. Voilà ce que nous montre cette histoire.

Cette vieillarde de 160 ans  est toute contente de sa nouvelle robe rouge en soie, plus seule au grenier, la voilà bien accompagnée d'autres centenaires et de bicentenaires, sans oublier la jeunesse.

La nouvelle vie recommence.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

 

05/04/2017

Les kilomètres à ne pas compter

Ils ont fait 140-150km pour venir ici de Béziers. Une famille anglo-russe. La dame est une collectionneuse des poupées.

Dans notre livre d'or aujourd'hui:

4.4.17.jpg